La place des PME en France

En France, les Petites et Moyennes Entreprises (PME) ont une définition économique qui diffère de la définition juridique. En effet, dans le droit les PME sont définies comme des entreprises ayant entre 10 et 250 salariés avec soit un chiffre d’affaires annuel n’excédant pas 50 millions d’euros, soit un total de bilan n’allant pas au-delà des 43 millions d’euros. Alors qu’en économie, on considère que les PME sont des entreprises ayant moins de 250 salariés. Les Micro-Entreprises (MIC) sont donc considérées comme des PME.

Il existe 3,1 millions de PME  en France, ce qui représente 99,8% des entreprises françaises. Environ la moitié des salariés y travaillent.

Ce ne sont pas forcément les entreprises les plus grandes qui embauchent le plus. En effet, dans le secteur de la construction, en dépit de la présence d’une dizaine de grandes entreprises, 71 % des salariés sont employés dans des PME.

Les PME jouent un rôle majeur dans l’économie française puisqu’elles créent 45% de la richesse en France : c’est ce qu’on appelle la valeur ajoutée (VA). Ce sont dans les secteurs où le nombre de PME est le plus important que la valeur ajoutée est la plus élevée.

Les activités exercées par les PME sont plus diversifiées que celles des autres types d’entreprises. Elles emploient la majorité de leurs salariés dans les secteurs du commerce de l’industrie et de la construction.

Un étudiant issu du BTS GPME a donc 1 chance sur 2 de travailler dans le domaine du commerce et 1 chance sur 4 de travailler dans les secteurs de l’industrie ou de la construction.

De part leur nombre, la part de salariés qu’elles embauchent, les richesses qu’elles produisent et la diversité de leurs activités, on considère que les PME sont actuellement au cœur de l’économie française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *