Catégorie : CEJM

 

Les GPME 1 s’en vont à Strabourg !

La sortie :

Ce mardi 5 mars 2019, nous sommes allés à Strasbourg, visiter le PARLEMENT EUROPEEN !

Deux étudiants de la classe avaient, au préalable, organisé cette sortie scolaire avec nos professeurs.

Nous nous étions donné rendez-vous à 9h00 au lycée afin d’éviter les bouchons strasbourgeois. Vers les 9h30, nous nous sommes donc tous dirigés vers nos voitures respectives (oui, nous avons fait du covoiturage… écologie oblige !) et sommes partis. Aux alentours des 10h30 nous sommes arrivés, au parking des Rives de l’Aar, sortie Wacken.

Nous disposions d’un petit temps libre, et tous, avons vaqué à nos occupations (un peu de shopping… 😊)

Aux alentours de 14h00 nous avions rendez-vous au Parlement européen. Nous nous sommes tous rejoints devant. Une personne est venue nous chercher et nous l’avons suivie pour entrer. Une fois à l’intérieur, nous avons dû retirer nos vestes, sacs, ceintures etc… afin de pouvoir passer dans le détecteur. Ensuite, nous avons suivi la guide. Elle nous a amenés dans une immense salle ou nous avons pu visionner un film sur le Parlement Européen en 3 dimensions. Après ce film, nous avons pu pianoter sur des tablettes interactives où des petits jeux, quiz, informations étaient proposés. Enfin, nous avons pu visiter l’endroit où se déroule les séances plénières, une partie du bâtiment, et, pour finir nous nous sommes tous retrouvés dans le hall autour de l’immense maquette ou nous avons échanger. Ceci concluait la fin de la visite. Nous sommes sortis du Parlement Européen et sommes retournés aux voitures afin de retourner en direction du lycée. Ce fut une super journée, bien que la pluie fût aussi au rendez-vous !

Mais le Parlement Européen, c’est quoi ?

Le Parlement européen est, avec la Commission et le Conseil, l’une des institutions majeures de l’Union européenne. Seul organe élu au suffrage universel direct, il représente les peuples des États de l’UE et partage avec le Conseil le pouvoir législatif de l’Union européenne.

Le Parlement européen fonctionne avec vingt commissions parlementaires et deux sous-commissions permanentes. Son siège est implanté à Strasbourg où ont lieu les séances plénières. Les commissions parlementaires, ainsi que certaines séances plénières additionnelles se tiennent à Bruxelles et son secrétariat général est installé à Luxembourg.

Les prochaines élections européennes se dérouleront du 23 au 26 mai 2019.

La plénière, comment ça marche ?

Aujourd’hui, la plénière du Parlement compte 751 élus provenant des 28 États membres de l’Union européenne, et débat en 24 langues. Députés, fonctionnaires, interprètes et traducteurs y sont soumis à des règles très précises pour assurer un déroulement efficace de la séance. Moment fort de l’activité du Parlement européen, la séance plénière représente l’aboutissement du travail législatif effectué en commissions parlementaires et dans les groupes politiques. La séance plénière est aussi l’enceinte au sein de laquelle les représentants des citoyens de l’Union européenne – les députés européens – participent à la prise de décision de l’Union et font valoir leur point de vue auprès de la Commission et du Conseil. Ils détiennent un temps de parole très précis, qu’ils doivent gérer comme bon leur semble. La séance est publique. L’activité en séance plénière est principalement consacrée aux débats et aux votes (qui peuvent se faire soit à main levée, soit par comptage électronique à la demande). Le Parlement se réunit en séance plénière tous les mois (sauf en août) à Strasbourg, au cours d’une période de session de quatre jours (du lundi au jeudi). Des périodes de session supplémentaires sont organisées à Bruxelles. La période de session se décompose elle-même en séances journalières.

Et les acteurs ?

  • Le Président du Parlement Européen, les 14 Vice-présidents. Le Président ouvre la séance, parfois par un discours ou un hommage en fonction de l’actualité du moment.
  • 751 députés Européens (répartis actuellement en 8 groupes politiques). Ce sont eux qui décident des questions qui seront traitées et qui peuvent proposer des amendements aux rapports votés.
  •  La Commission européenne et le Conseil de l’Union européenne. Elles participent aux séances plénières afin de faciliter la collaboration entre les institutions dans le processus décisionnel.

Voici quelques photos que j’ai pu réaliser lors de notre sortie :

Sources :

https://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/union-europeenne/fonctionnement/institutions/quel-est-role-du-parlement-europeen.html

http://www.europarl.europa.eu/about-parliament/fr

La place des PME en France

En France, les Petites et Moyennes Entreprises (PME) ont une définition économique qui diffère de la définition juridique. En effet, dans le droit les PME sont définies comme des entreprises ayant entre 10 et 250 salariés avec soit un chiffre d’affaires annuel n’excédant pas 50 millions d’euros, soit un total de bilan n’allant pas au-delà des 43 millions d’euros. Alors qu’en économie, on considère que les PME sont des entreprises ayant moins de 250 salariés. Les Micro-Entreprises (MIC) sont donc considérées comme des PME.

Il existe 3,1 millions de PME  en France, ce qui représente 99,8% des entreprises françaises. Environ la moitié des salariés y travaillent.

Ce ne sont pas forcément les entreprises les plus grandes qui embauchent le plus. En effet, dans le secteur de la construction, en dépit de la présence d’une dizaine de grandes entreprises, 71 % des salariés sont employés dans des PME.

Les PME jouent un rôle majeur dans l’économie française puisqu’elles créent 45% de la richesse en France : c’est ce qu’on appelle la valeur ajoutée (VA). Ce sont dans les secteurs où le nombre de PME est le plus important que la valeur ajoutée est la plus élevée.

Les activités exercées par les PME sont plus diversifiées que celles des autres types d’entreprises. Elles emploient la majorité de leurs salariés dans les secteurs du commerce de l’industrie et de la construction.

Un étudiant issu du BTS GPME a donc 1 chance sur 2 de travailler dans le domaine du commerce et 1 chance sur 4 de travailler dans les secteurs de l’industrie ou de la construction.

De part leur nombre, la part de salariés qu’elles embauchent, les richesses qu’elles produisent et la diversité de leurs activités, on considère que les PME sont actuellement au cœur de l’économie française.

La place des PME en France

Définition

La PME est, sous forme juridique, une entreprise dont son effectif est compris entre 10 et 250 salariés. Son chiffre d’affaire annuel ne doit pas excéder 50 millions d’euros et son total bilan doit être inférieur à 43 millions d’euros.

Cependant, au niveau économique, la PME est considérée comme toute entreprise (même les MIC) ayant un effectif inférieur à 250 salariés.

L’action d’une PME : Produire !

La production est l’action de produire des biens et services, ainsi que le résultat de cette action. En économie, la production est l’activité qui apporte de la valeur ajoutée par la réalisation de biens et de services. Cela revient donc par la somme des VA au PIB de la France.

Nombre d’entreprise

L’économie repose donc sur la production qui est faite par des entreprises. Le stock d’entreprise au 1er janvier 2014 était de 3 931 559. Il y a eu au cour de cette année la création de 550 733 entreprises. Lorsque nous regardons les chiffres de création d’entreprise au niveau européen en 2013, nous apercevons que la France est le pays où il y a le plus de création d’entreprise.

En 2014, la France comptait 3925,5 milliers de PME.

On se demandera alors dans quel secteur sont placées ces PME ?

Les principaux secteurs sont :

  • le commerce de gros et de détail et transports 
  • Activités spécialisées, scientifiques, techniques et de soutien
  • Administration, enseignement, santé humaine et action sociale
  • Construction

L’importance des PME en France

En 2012, le nombre d’entreprise était de 3 559 733. Ce nombre contient :

  • Grandes entreprises (GE) –> 243
  • Entreprises de tailles intermédiaire (ETI) –> 5226
  • Petite et moyenne entreprises (PME) –> 138 082
  • Microentreprises (MIC) –> 3 416 182

Ces nombres nous montrent clairement qu’en France les PME (compris MIC) ont un rôle très important car elles représentent 99,8 % des entreprises de France. Cela revient donc à affirmer qu’environ 1 salarié sur 2 travaille dans une PME.

En terme de richesse créée, elles représentent 45% de la richesse en France.

La répartition des salariés des PME par secteur d’activité 

Nous savons d’après ce graphique, que les secteurs d’activité qui emploient le plus sont : le secteur du commerce avec une part de 44,2 %, ensuite l’industrie avec une part de 27,4 %, suivi de la construction avec une part de 17,1 %.

Ces données nous permettent d’affirmer qu’un individu employé au sein d’une PME a 1 chance sur 2 de travailler dans le secteur du commerce, ainsi qu’une chance sur 4 dans le secteur de l’industrie. 

OTER YUNUS EMRE

MEDHOUCHE HIMED